Se déroulant sur le territoire de la région Bourgogne, le Trésor de Saint-Vivant a été créée dans le but de promouvoir l'association de l'Abbaye de Saint-Vivant qui gère le célèbre vignoble du monastère de Saint-Vivant, non loin de Nuits-Saint-Georges. Les 12 énigmes permettaient de retrouver le sceau de Saint-Vivant, cachée dans un lavoir de Curtil-Saint-Seine. Une belle aventure de 14 mois, dont la longévité s'explique en grande partie par sa richesse à la fois documentaire, cryptographique et géographique plus que par une trop grande complexité. Pour sa première dans le domaine, Jean-Jacques Dedalus a produit une chasse à la fois équilibrée et intéressante, faisant découvrir aux chercheurs beaucoup de lieux du patrimoine bourguignon valant assurément le détour.

Enigmes

Des énimes plutôt littérales et documentaires, parsemées de verrous cryptographiques originaux et intéressants, et une dimension cartographique poussée via des tracés sur la carte de Bourgogne. De quoi répondre aux amateurs d'énigmes en tous genres.

Exemple d'énigme du Trésor de Saint-Vivant

Solutions

Aller plus loin

La remise du lot a eu lieu le 14 janvier 2011 au vendangeoir des moines de Saint-Vivant dans le village de Vosne-Romanée, en présence du propriétaire du domaine de la Romanée-Conti Aubert de Villaine, des membres de l'association Saint-Vivant, du concepteur de la chasse Jean-Jacques Dédalus et de l'équipe gagnante. Cet évènement a été couvert par un journaliste du journal local "Le Bien Public".

La recherche des énigmes impliquait une grande dimension cartographique. Les tracés numériques ont été effectués sur une carte numérisée de la Bourgogne (Michelin n°519) via le logiciel MapAnnot, avec un ratio terrain de 60.